Cédille Ç in picard

Latin letter Çç.svg

La cédille ch'est un diacritike plaché dsous ène lète. In picard, in l' teuve parfoés dsous èl lète C.

ç n'est poin granmint uzè in picard qui chuinte souvint chés pron.nonchiacions.

franchoés picard
reçu erchu
façon fachon
franchoés picard
rinçure rinchure
commançant cminchant



Quèques exampes in picardModifier

ç n'est poin granmint uzè in picard mais o l' treuve parfoés dins chés teskes in picard :

  • i n a des fouos aveu leuz ingliche éspoquène i m' agaç'té tellemint qu'éj freume éch poste du meume coup. (Gaston Vasseur, Lettes à min cousin Polyte)
  • A cminchouot à dévnir agaçant vo comédie, qu'éj i ai dit. D'abord cobien qu'a coûtè tous voz histoéres ? (Gaston Vasseur)
  • un oeul edsus l'boulvard et l'aute qui mile ches rues agaçantes. Rin n'li écappe. Pac'que ch'est cha un bon agint d'él circulation. (Raymond Coudert)
  • Sans compteu qu'a rvient tchér, i pérouot, aveuc des rpeus pi des bals, des rincontes éd tous les sortes organisèes pour échl amorçage. (Eugène Chivot, Rinchétte)
  • Aveuc Teurine, oz étoait trantchille. Al adjinçoait toute. Al étoait tojours préte à pousser à reue. (Jean Leclercq, Chl'autocar du Bourq-éd-eut - 1996)
  • Chaq' cabaret s'annonçot d'loin afin d'attirer l'pus d'pratique; (Charles Lamy, Passe-timps Kimberlot, 1891)
  • Qu' Nini' Marmoulette annonçot, S' voix larmoyant' restot parelle : Toudis su l' mêm' ton all' lisot. (Jules Mousseron, Autour des terris, 1929)
  • Avant d'reintrer, j'aperçois einne tchotte fanme assez rétuse ma foi qu'i m'foisoit des sangnes. (Gaston Bourdon, Létampi Longuétchille et Cie)
  • Tout in attindant Ugénie, J'aperços ène négresse (Gustave Devraine, Chés boudaines bleuses , 2004)
  • On peut faire ichi chin qu'on veut, même s' pourmener in can'çon. (Léopold Simons)
  • J'ai mingè, mais a m' lançoait qu'jé nn'éroais yeu des suèes ! (Jean-Luc Vigneux)
  • Batisse y n'arrêt' po s'leçon . (Jules Watteeuw)
  • j'espére éq cho t'serviro d'élçon. (Jean-Pierre Calais)
  • Intre deux ma', faut queusir ch'tiqui fait l' moins d' lançures. (Léopold Simons)
  • In a r'çu él'mêm' don à l'ombre éd'not'beffro, (Robert Boyaval, Dans le pays de Flandre, 1969)
  • in cappenoulle qui a reçu s'n'histoire d'in aut' que t'arot r'connu et qu'i a fait s'leçon à sin compère ! (Robert Florin, Raconte tin conte à Batisse, 1981)


Vir itouModifier

Notes pi référinchesModifier