Tir à ch' bersou

Ech tir à ch' bersou
(fr: Le tir Beursault,
pratique traditionnelle de tir à l’arc
 *
UNESCO-ICH-blue.svg Inventaire du patrimoine culturel
immatériel en France
Èl carte pour ch' tir à ch' bersou
Èl carte pour ch' tir à ch' bersou
Domaine * Pratikes ésportives
Lieu d'inventaire Heuts-d'Franche
Ile-ed-Franche
* Descriptif officiel Ministère de la Culture et de la Communication (France)

Ech tir à ch' bersou ( o berseau ) (in frinsé: tir beursault) ch'est un tir à chl' arc pratiquée principalemint in Picardie et pi in Ile-ed-Franche.

Ech tir à ch' bersou i s' jue dins un « Ju d'arc » (o gardin d'arc) dins eune conpingnie mais il est jué itou édseur un terrain plat dins chés régions qui n' ont poin d' Conpingnies o d' ju d'arc.

Ech gardin d'arc s' compose éd deus butes (o bersous) opposèes et pi distantes d' chinquante mètes. Chés cartes sont dins chés butes. Il y o èl berseau d'attaque et pi èl berseau moaitresse.

Intre chés deus butes ch'est eune allée chintrale lonmée « l'allée du Roy ». De part et d'aute éd l'allée chintrale il y o deus allées éd dégagemints lonmées « allées des gvaliers ».

Chés arcassiers sont érgroupés pèr pelotons d' 5 à 6 flékeus maximum. Chaque arcassier tire eune flèke édpis l' bersou moaitresse vers l' bersou d'attaque. O compte chés points.

Ensuite, chés flékeus tirette eune flèke édpis l' bute d'attaque vers l' bute moaitresse.

Ech ju s'arrête apré 20 « haltes » ( 20 tirs soit 40 flèkes pèr arcassier) .


El ferdaine d'in chouailli al parade ed TracyModifier

y aveu acouëre grou Bavet, seul'ment ou n'étieument pas bien seurs ed li, comme y n'éteu pan tojours raisonnabe quant il alleut à chés Prix, il aveu rindu es fanme movaise, an'voleu pu qui iy rrtorne; ch'étoit portant li l'pu adroit fléqueux d'nou Conpingniie.

Carte dé deulModifier

Quant un gvalier d’arc il est défunctè, s' conpingnie organise eune partie dé deul in l’honneu du défunt. Pour chole tir, eune carte (lonmée carte dé deul) éspéchialemint décorèe est uzèe.

Vir étouModifier

Notes pi référinchesModifier

  1. François Beauvy, La littérature de l'Oise en langue picarde, pache 88, Office culturel régional de Picardie, Anmien (2005)
  • Études sur les anciennes compagnies d’archers, d’arbalétriers et d’arquebusiers, par L.A. Delaunay, 1879.
  • Les compagnies du papeguay, étude historique sur les sociétés de tir avant la Révolution, par Gaston Lavalley, 1881.
  • Fleurs et bouquets, Etude sur le jeu d’arc, par Etienne Moreau-Nélaton, 1912.
  • Thomas Fressin. Le Beursault, dans le journal L'Archer Français du 29 mai 2013