Chole poésie ch’est un ginre litérère fort anchien avuc eds formes variées, écrites généralmint in vers, moais qui admet itou chole prose, et qui privilégie l'espressivité del forme.

Ès définicion s'révèle diffichile, et pi varie slon chés épokes, au point qu’chake sièke peut li truvoér unne fonccion et pi unne espression diffrinte itou d'un poète à l'eute. Ech mot « poésie » i vint dech grec ποιεῖν (poiein) qui sinnifie « foaire, créer » : ech poète ch’est don un créateus, un inventeus d’formes espressives, chou qu’révèlette itou chés termes du Moïen Âche, conme « trouvoère » et « troubadour ».

Ech poète, éritier d'unne longue tradicion orale, privilégie chole musicalitè et pi ch’ritme, d'où, dins chole majoritè des teskes poétikes, chl' ercours à unne forme versifièe qui confère chele dinsité à chele langue. Ech poète arcache itou l'espressivité pèr ech poéds accordé à chés mots conme pèr l'utilisacion des guifes ed stile pi, in particulier, des imaches et pi des guifes d'analogie, arcachées pou leu force suggestive.

Pierre de Ronsard,
École d' Blois - XVIe s.
Alphonse de Lamartine
pèr Henri Decaisne.
Rimbaud
pèr Étienne Carjat (1872).
Victor Hugo
pèr Léon Bonnat (1879).