Sou (anchienne monnouaie)

Gros éd Saint Louis
=
1 sou tornoé
Sol ed Louis XV

Ech sou, lonmé étou sol , ch'est eune anchienne monnoée émise par chés roés d'Franche.


  • 1 live tornoé = 20 sols ( o bin sou) tornoé
  • 1 sou = 12 deniers tornoé = 6 doupes

In 1795, ch' franc i dvient l'monnouaie ed la Franche mais chés gins i continue à lonmer chés anthieuses pièches:

un "sou" d' 1939:
chonc chintimes franchoés
1 sou = 1/20 d' franc (5 chintimes d'franc)
100 sous = 5 francs

Un sou in dollars canadiensModifier

Au Canada, ch' mot sou est uzé pour lonmer l' cent (division du dollar canadien). Chés pièches d'un cent sont chés noères sous , et pi chés pièches ed vint-chonc cents, i sont chés trinte sous.

  • Canger quate trinte sous pour eune piastre cha vut dire, canger pour quèque cose d'idintique (el piastre ch'est ech Dollar Canadien).

Un sou in francs suissesModifier

In Suisse, eune pièche ed chint-sous ch'est eune pièche ed chonc francs suisses et pi eune pièche ed quate-sous désingne eune pièche ed vint chintimes suisses.

Chonc chintimes suisses


chés prouverbes et pi éspréchons aveuc souModifier

  • Avoèr des sous ;
  • Ch'est eune affoaire ed cros sous .
  • Ète sins l'sou.
  • n'avoèr ni sou ni maille, el maille ch'étôt l'mitan du denier.
  • il esr torqué conme quate sous.[1]
  • i li minque tojour dis-nu sous pour foaire un franc (un franc ch'est vint sous).
  • Un sou ch'est un sou .
  • Ète pré d' ses sous.
  • Sou par sou o sou à sou
  • Prope conme un sou neu.
  • On lui donnerait cent sous à le voir se dit de quelqu'un d'apparence pitoyable.
  • Ch'est un cassemint d'tête à chint sous d'l'heure .
  • Cha vut troés francs sis sous.
  • Un machin d' quate sous
  • « Die Dreigroschenoper » (l'Opéra à 3 groschen)de Brecht ch'est in picard L'Opéra d'quat'sous.
  • i n'a pon deus sous d'jugeote.
  • il y o chés machines à sous
  • El sou du franc , (bakchich) [2]
  • S' foaire des sous,
  • i n'a mie un sou in poche.
  • Poin glorieu pour un sou .

Notes et pi référinchesModifier

  1. Bernard Baralle, Proverbes et expressions du Nord/Pas-de-Calais en patois, Les éditions Nord Avril, Bouvignies (2004)
  2. Q Q P E F par Yves Leroy : le sou du Franc , pache 21[1]

Loïens intarnètesModifier